Comment traiter l’asthme avec la hijama (et conseils naturels pour le soulager)

Comment traiter le diabète avec la hijama : réponse d’une étude iranienne
août 4, 2016
Comment traiter le cholestérol avec la hijama ?
août 30, 2016

Comment traiter l’asthme avec la hijama (et conseils naturels pour le soulager)

traiter-asthme-avec-la-hijama

3,5 millions. C’est le nombre époustouflant de personnes asthmatiques en France. D’ailleurs, elle est recensée comme étant la maladie la plus chronique après le diabète. Mais comme pour la plupart des pathologies, il est bien évidemment possible de vous soigner. Ou tout du moins, de diminuer votre asthme. Et c’est exactement comme cela que l’on pourra traiter l’asthme avec la hijama.

L’asthme : une maladie connue aux symptômes différents

Si ce n’est pas vous qui êtes atteint, vous connaissez sûrement une personne de votre famille qui l’est. Et croyez-moi, ce n’est pas toujours facile à vivre.

Cette maladie peut se caractériser de différentes manières, et j’aimerai vous parler de cela dans un premier temps.

Définition rapide

Pour vous résumer brièvement ce point, cette pathologie est due à une inflammation respiratoire.

  • Chez une personne non atteinte, les muscles reliant les poumons à la gorge sont lisses
  • Chez une personne asthmatique en dehors des périodes de crise, on pourra constater que la paroi de ses muscles est plus ou moins enflammée
  • Cela devient plus douloureux pour le malade lors des crises : les muscles lisses se resserrent, la paroi devient plus enflammée, et l’air reste coincé dans les alvéoles

Lorsque vous voyez une personne en pleine crise, vous comprenez donc mieux pourquoi maintenant. Elle ressent en fait une impression de ne plus pouvoir respirer. Et ceci est normal puisque l’air contenu dans les alvéoles n’arrive plus à passer.

Les crises ne sont qu’une partie de celle-ci, pour la plupart. Heureusement pour les patients d’ailleurs. Cependant, il existe des cas de patients plus rares, pour qui la gêne est quotidienne, et influe réellement sur leur vie.

Maintenant, il faut savoir que cette pathologie peut être liée à plusieurs facteurs.

Causes liées

Les médecins n’arrivent pas vraiment à déterminer d’où vient cette maladie chronique. Néanmoins, vous devez savoir que cela peut être du à des facteurs tels que la génétique ou l’environnement.

Cela signifie donc que si une personne de votre famille est atteinte, vous pouvez également l’être héréditairement. Quant à l’environnement, on a déjà du vous dire que c’était à cause de la poussière, des acariens, de la pollution etc.

Eh bien cela n’est pas tout à fait vrai, voyez-vous ! Il s’agit plutôt ici d’éléments déclencheurs de crises d’asthmes, et non pas des causes en elles-mêmes.

Comme je viens de vous l’expliquer juste au dessus, les causes ne sont encore que peu connues, malgré l’envergure de la pathologie. Comme quoi, il ne suffit pas que la maladie soit très courante pour que l’on comprenne réellement d’où elle vienne…

Symptômes

Les symptômes quant à eux, sont communs et établis. Je suis quasiment sûre que vous connaissez les plus fréquents d’entre eux : toux sèche, sifflements dans la poitrine, sensation de gêne respiratoire, ou encore impression de resserrement au niveau thoracique.

Étude de cas : traitement de l’asthme avec la hijama sur des patients

Maintenant que vous êtes devenu incollable sur l’asthme (:P), voyons ensemble cette étude menée sur quelques patients.

L’étude se déroule en Égypte, sur 50 personnes souffrant d’asthme persistant modéré. Celles-ci ont été séparées en deux groupes de 25, de manière aléatoire.

C’est le premier groupe qui a pu bénéficié de la hijama humide. (Bon à savoir > la hijama est également appelée en français : «ventouse-thérapie»).

Les personnes du deuxième groupe quant à elles, ont suivi un traitement normal de l’asthme avec les recommandations du « Global Initiative For Asthma » (il s’agit d’une organisation proche de l’OMS).

ventouse-hijama-asthme

Les observations et évaluations effectuées sur les deux groupes ont été faites deux fois : une fois avant le traitement, et une autre trois mois après le traitement.

Les critères d’évaluation qui ont été pris en compte étaient entre autres : la sévérité des symptômes, et les dosages sanguins de certains globules blancs.

Suite à cela, les chercheurs ont constatés qu’une amélioration significative avait été remarquée dans les deux groupes.

Mais vous savez quoi ? Malgré le fait que les résultats étaient bons dans les deux cas, c’est sur les patients du groupe 1 ayant reçu la hijama que les bilans étaient les meilleurs !

Encore une fois, cette étude a donc prouvé à quel point la hijama pouvait être efficace. On a souvent tendance à négliger la force des thérapies naturelles. Mais elles démontrent toutefois qu’elles ont vraiment leur place dans le traitement de certaines pathologies.

De plus, rappelez-vous que la ventouse-thérapie est une thérapie prophétique. De ce fait, je ne peux que vous la recommander !

Derniers conseils pour traiter l’asthme de matière naturelle

En dehors des traitements habituels pris pour l’asthme, et la hijama, vous pouvez (ou une personne atteinte d’asthme que vous connaissez) préconiser certains traitements d’appoint.

Par exemple, vous pouvez utiliser certaines plantes telles que :

  • du thym
  • du gingembre
  • de la lavande
  • du cassis
  • de la mélisse
  • du tilleul etc.

Il est également possible de traiter l’asthme avec des huiles essentielles :

  • eucalyptus
  • pin
  • thym
  • sarriette etc.

Quoi qu’il en soit, ne prenez jamais ces plantes ou huiles essentielles, sans l’avis de votre praticien ou médecin. C’est lui qui sera plus à même de vous éclaircir sur le sujet, précisément selon votre cas.

Et si vous en avez la possibilité, il est préférable de traiter l’asthme avec la hijama lors de certaines périodes données. En effet, plusieurs paroles prophétiques nous soulignent d’y avoir recours lors du 17ème, 19ème ou 21ème jour lunaire (du mois hégirien).

Hijama Center Marseille
Hijama Center Marseille
Le cabinet dispose de professionnels dans le médical et paramédical (infirmier et kinésithérapeute) ayant déjà eu une expérience dans de nombreuse spécialités telles que la neurochirurgie, la cardiologie, le digestive et bien d'autre spécialités. Ces professionnels ont reçu une formation sur la hijama (théorique et pratique) sur une longue période afin d'être les plus compétents et professionnel pour accompagner les patients du mieux possible et honorer la pratique qui est la hijama .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *