traiter-asthme-avec-la-hijama
Comment traiter l’asthme avec la hijama (et conseils naturels pour le soulager)
août 23, 2016
Le stress soulagé par la hijama
octobre 15, 2016

Comment traiter le cholestérol avec la hijama ?

Saviez-vous qu’en France, 30% de la population serait atteinte d’un taux de cholestérol trop élevé ? Le chiffre a de quoi faire peur, c’est vrai. Parce que 30%, ça fait quand même 1 personne sur 5. Et d’ailleurs, cette anomalie est considérée comme étant la plus habituelle chez les français. Mais quelles sont donc les causes et symptômes de cette pathologie ? Comment traiter le cholestérol avec la hijama ? Tel sera notre sujet aujourd’hui.

 

Cholestérol : définition, causes et symptômes

 

Avant de voir comment il est possible de traiter le cholestérol avec la hijama, je vais tout d’abord vous parler de ce qu’est cette maladie.

Définition

Très certainement, vous avez tous entendu parlé du cholestérol de nombreuses fois. Mais savez-vous ce que c’est réellement ?

 

Il s’agit en fait d’une graisse qui est naturellement présente dans votre corps. Celle-ci est développée par votre foie, mais pas que. Elle se compose également d’une partie des aliments que vous ingérez.

 

Cette graisse permet ainsi à vos cellules de rester plus souples et plus fortes. Comprenez donc qu’à la base, le cholestérol n’est pas mauvais en soi. Mais c’est lorsqu’il y a un excès de celui-ci, que cela se gâte pour votre organisme.

 

Ainsi, quand le « mauvais cholestérol » augmente dans votre sang, il va commencer à former des plaques. Puis, petit à petit, ces plaques vont commencer à boucher vos artères, ce qui peut être dangereux pour votre santé.

traitement-cholesterol-avec-la-hijama

Causes

 

Vous allez me dire : « oui, mais quelles sont donc les causes de cette pathologie ? ». Eh bien, plusieurs causes peuvent être à l’origine du « mauvais cholestérol » :

 

  • L’alimentation

 

Vous pourriez sans doute penser que le cholestérol est du au fait d’absorber trop de gras. Détrompez-vous, ce n’est pas le cas ! Le « mauvais cholestérol » n’apparaît pas selon la quantité de gras ingéré, mais selon sa qualité.

 

De plus, celui-ci n’apparaîtra que si vous mangez des aliments contenant des acides gras saturés. On en retrouve par exemple dans les œufs, la viande rouge, ou encore la charcuterie. Les autres acides gras en produiront pas de « mauvais cholestérol » dans votre corps.

 

Certaines huiles telles que l’huile de noix, de poisson, de tournesol ou encore de colza seront utiles à votre corps pour éliminer l’excès de cholestérol.

 

  • Les médicaments

 

Aussi surprenant que celui puisse paraître, certains médicaments favorisent le « mauvais cholestérol ». Parmi eux, vous pourrez par exemple retrouver les contraceptifs pris de manière orale. Si vous êtes une femme, n’hésitez pas à en parler à votre thérapie si cela peut vous rassurer.

 

Certains médicaments substitutifs à la ménopause avec hormones, ou encore les corticoïdes peuvent aussi favoriser l’apparition de mauvais cholestérol.

 

  • L’hypertriglycéridémie

 

Nom un peu barbare que vous ne connaissez probablement pas, je l’avoue. Cela correspond en fait à un taux de triglycérides trop élevés dans le sang. L’impact de l’hypertriglycéridémie pourra donc faire augmenter le « mauvais cholestérol » dans votre sang.

 

Symptômes

 

Malheureusement, il n’existe pas de symptômes à proprement parler, qui révèlent la présence d’un surplus de cholestérol dans le sang. Vous savez, c’est un peu comme certaines maladies, dites « silencieuses ».

 

Elles ne se voient pas directement, et il faut souvent attendre que certaines complications apparaissent pour pouvoir les détecter. Pour plus d’informations à ce sujet, vous pourrez en trouver de nombreuses sur internet.

 

Si vous avez moins de 30 ans, je vous recommande tout de même de consulter votre thérapie, en lui demandant de vous faire doser votre cholestérol.

traitement-cholesterol-avec-la-hijama-2

Études : traitement du cholestérol avec la hijama

 

Afin de comprendre l’impact de la ventouse-thérapie(hijama) sur le cholestérol, plusieurs études (dont 2 iraniennes) ont été réalisées.

 

  • Étude 1 : En 2002, la première étude consistait à comparer le sang veineux de certains patients, avec le sang extrait de la hijama. Suite à cela, le résultat fut très concluant.

En effet, le taux de « bon cholestérol » avait significativement augmenté. Le « mauvais cholestérol » et les triglycérides quant à eux, avait fortement diminués.

 

  • Étude 2 : Une autre étude quant à elle, a permis d’évaluer l’impact de la hijama sur 47 hommes. Tous âgés de 18 à 25 ans, deux groupes ont été créés. 24 patients dans un groupe témoin, et 23 autres ayant bénéficié d’une hijama, dite humide.

 

À noter qu’aucun de ces jeunes n’avaient un taux élevé de cholestérol, ou une maladie chronique avérée. Par la suite, une prise de sang a été effectuée le jour de la hijama, et une autre trois semaines plus tard.

 

Conclusion plus qu’encourageante encore une fois : le taux de « mauvais cholestérol » avait fortement baissé, bien que ces jeunes n’en avaient pas excessivement. Les chercheurs en ont donc déduits qu’avoir recours à la ventouse-thérapie était efficace chez les jeunes hommes, pour lutter contre le « mauvais cholestérol ».

 

  • Étude 3 : En 2008 cette fois, une deuxième étude comparant le sang veineux et le sang extrait de la hijama « humide » était établie. Sans fausse note puisque les conclusions ont encore permis de déduire plusieurs choses : la hijama est un bon moyen pour prévenir des maladies cardio-vasculaires (qui peuvent être dues au « mauvais cholestérol »).

 

Constatez donc par vous-même à quel point ce remède prophétique est efficace. Clairement, il permet de traiter énormément de pathologies, et bien plus qu’on ne pourrait l’imaginer. Et parmi ces alliances fortes et efficaces : le traitement du cholestérol avec la hijama.

 

Diminuer le taux de cholestérol avec la phytothérapie

 

Pour terminer, j’aimerai vous donner quelques conseils pour traiter de manière naturelle le « mauvais cholestérol ». Pour cela, vous pouvez utiliser certaines plantes telles que :

– la lécithine de soja
– l’artichaut
– l’ail
– les germes de blé
– les stérols (d’où le mot cholestérol) végétaux
– le jus de curcuma
– l’infusion d’olivier
– le pissenlit

La prise de ces plantes vous aidera et vous soulagera. Mais attention, demandez toujours conseil à votre médecin ou praticien, quant à la manière de les utiliser !

Hijama Center Marseille
Hijama Center Marseille
Le cabinet dispose de professionnels dans le médical et paramédical (infirmier et kinésithérapeute) ayant déjà eu une expérience dans de nombreuse spécialités telles que la neurochirurgie, la cardiologie, le digestive et bien d'autre spécialités. Ces professionnels ont reçu une formation sur la hijama (théorique et pratique) sur une longue période afin d'être les plus compétents et professionnel pour accompagner les patients du mieux possible et honorer la pratique qui est la hijama .

2 Comments

  1. Kamel BEROUAKEN dit :

    C’est encourageant ce qu’on entendait parler del hijama, mais est ce que les praticiens de cette dernière demandent ils vraiment un bilan général aux patients avant de la pratiquer ?

    Car qu’on j’ai pris un. Rdv , vous nous avez pas demandé pourquoi je voudrai la faire.

    C’est important pour le patient qu’il soit rassuré qu’il s’agit des bonnes mains qui vont la pratiquer !

    Fraternellement

    • Lors de votre consultation, il vous est demande d’expliquer les raisons pour laquelle vous voulez pratiquer la hijama.
      Si vous avez des soucis de santé et que vous avez effectués des examens, vous pouvez les ramener le jour de la séance.
      Nos praticiens sont formés et diplômés.
      Si vous avez quelques craintes que ce soit, vous pouvez nous en faire part par mail ou lors de votre consultation.
      Nous sommes régulièrement confrontés aux appréhensions de chacun et la séance se passe toujours dans de bonnes conditions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *